On peut définir simplement le ​dopage​ comment pratique qui consiste à  consommer des substances afin d’augmenter ses capacités physiques ou mentales.

Les stéroïdes sont les substances qui viennent le plus souvent à l’esprit lorsqu’il est question de dopage.

 Mais le dopage comprend aussi :

  • l’utilisation par le sportif d’autres substances interdites (comme les stimulants, hormones, diurétiques, narcotiques et marijuana), 
  • le recours à des méthodes interdites (comme la transfusion sanguine ou le dopage génétique),
  • le refus de se soumettre à un contrôle du dopage ou encore la tentative de fausser les résultats d’un contrôle.

L’article L.239-9 du code du sport définit les agissements prohibés de la manière suivante :
 » Il est interdit, au cours des compétitions et manifestations sportives organisées ou autorisées par des fédérations sportives ou par une commission spécialisée instituée an application de l’article L.131-19, ou en vue d’y participer :

  • D’utiliser des substances et procédés de nature à modifier artificiellement les capacités ou à masquer l’emploi de substances ou procédés ayant cette propriété,
  • De recourir à ceux de ces substances ou procédés dont l’utilisation est soumise à des conditions restrictives lorsque ces conditions ne sont pas remplies.«